Allégations cosmétiques : LÉA NATURE défend les droits des consommateurs

Cosmétiques

13/12/2019

Sorry, this entry is only available in French. For the sake of viewer convenience, the content is shown below in the alternative language. You may click the link to switch the active language.

Le consommateur est en droit de savoir ce que contiennent ses produits cosmétiques… et ce qu’ils ne contiennent pas !

Comment ? Grâce aux mentions « sans » affichées sur les emballages et dans les publicités.
Et pourtant, l’Autorité de régulation professionnelle de la publicité (ARPP) préconise leur retrait.
Mais pour nous, la transparence est une exigence. Nous avons donc décidé de continuer à afficher clairement nos Bio-Garanties*.

 

Léa-Nature-s-engage-pour-la-transparence

Visuel de la campagne presse “Vous avez le droit de savoir” à destination des consommateurs.

 

Allégations cosmétiques « sans » : pour LÉA NATURE, ce n’est pas fini !

 

Les allégations cosmétiques figurent sur nos emballages et dans les publicités afin de présenter les caractéristiques d’un produit, revendiquer ses qualités ou son efficacité. Elles sont essentielles à l’information du consommateur.

Depuis juillet 2019, l’existence des allégations « sans » est pourtant remise en cause.
L’Autorité de régulation professionnelle de la publicité (ARPP) a en effet changé ses recommandations
 en s’inspirant d’un Document technique européen de la Commission Européenne de 2017.
L’objectif ? Faire disparaitre la plupart des allégations « sans » apposées sur les produits cosmétiques : « sans parabens », « sans phénoxyéthanol », « sans colorants », « sans silicones », « sans sulfates »…

 

Quelles sont les règles en vigueur concernant les allégations cosmétiques ?

 

Pour être utilisables, les allégations doivent répondre à six critères communs établis par le Règlement (UE) n° 655/2013, et régis par des codes de bonnes pratiques d’application comme le Document technique sur les allégations cosmétiques de 2017 :

  • Être conforme à la législation. Par exemple, la mention « sans benzène » n’est pas autorisée car le benzène est interdit dans les produits cosmétiques en Europe.
  • Ne pas être mensongère. En la matière, la véracité est de mise. À ce titre, l’allégation ne peut pas mentionner la présence dans le produit d’un ingrédient qui ne s’y trouve pas.
  • Être prouvée : l’allégation « sans » ne peut être apposée sans preuve.
  • Être sincère : l’allégation ne doit pas tromper le consommateur. Par exemple : la mention « sans parfum » ne peut être utilisée si aucun autre produit similaire n’en contient.
  • Être loyale : l’allégation ne doit pas dénigrer la concurrence. D’après l’ARPP, les mentions « sans » ou « 0% » ne doivent plus être autorisées car elles dénigrent des ingrédients qui sont pourtant autorisés par la réglementation. C’est le cas de certains parabens, du phénoxyéthanol ou du triclosan, considérés par la réglementation européenne comme « sans danger » lorsque les doses réglementaires sont respectées.
  • Être rédigée de manière claire et compréhensible pour le consommateur afin de lui permettre un choix éclairé, en toute connaissance de cause.

 

LÉA NATURE défend le consommateur

 

Nous revendiquons le droit d’utiliser les allégations « sans » ou « 0 % ».
Afficher clairement l’absence de certains ingrédients est une garantie pour le consommateur.

En outre, les recommandations de l’ARPP ne s’imposent pas aux entreprises.
S’appuyant sur un document de la Commission Européenne sans valeur réglementaire, elles n’ont pas de valeur contraignante.

La transparence vis-à-vis du consommateur est une de nos valeurs fondatrices. Nous avons donc décidé de continuer à afficher clairement nos Bio- Garanties*.

 

*Bio-garanties du Groupe LÉA NATURE