Huile de palme dans les carburants : campagne de Léa Nature et des Amis de la Terre

Coup de projecteur

4/04/2018

LÉA NATURE, Jardin BiO (marque alimentaire 100% bio de LÉA NATURE) et l’association Les Amis de la Terre alertent sur les ravages de l’huile de palme dans les carburants.

 

L’utilisation de l’huile de palme dans les agrocarburants

 

Aujourd’hui, 75% de l’huile de palme que nous importons est incorporée dans les carburants que nous trouvons dans les stations-services.[1]

Alors que l’utilisation de l’huile de palme a diminué pour l’alimentation, son utilisation est croissante dans les « biocarburants » ou agrocarburants, c’est-à-dire des carburants produits à partir de matières végétales.
Ce carburant de substitution aux produits pétroliers, d’origine végétale, doit permettre de répondre à la demande croissante des voitures et des avions tout en réduisant les émissions de CO2.

Problème ? La culture de l’huile de palme est l’une des principales causes de disparition des forêts tropicales. Une catastrophe pour la biodiversité, les communautés locales et le climat.
Pour Sylvain Angerand, coordinateur des campagnes pour les Amis de la Terre France : « Une vaste coalition d’ONG mais aussi de distributeurs et d’entreprises de l’agroalimentaire appellent le gouvernement à tenir son engagement. Réussir à nourrir la planète sans entraîner de déforestation est déjà un immense défi, si des terres doivent être détournées pour produire des carburants ce défi devient impossible à relever ».

Le Parlement Européen propose de supprimer progressivement l’huile de palme dans les carburants d’ici 2021, les États membres doivent se mettre d’accord. Les prochains mois sont décisifs.

 

LÉA NATURE et les amis de la Terre : une campagne presse engagée sur l’huile de palme dans les agrocarburants

campagne-huile-de-palme-carburants-léa-nature

 

Cette campagne, intitulée « Quand vous faites le plein, vous faites le vide. Saviez-vous que l’huile de palme se cache dans nos carburants ? », a démarrée le 21 mars dans la presse quotidienne et hebdomadaire.

Elle a pour objectifs d’informer les Français sur la présence d’huile de palme dans les carburants et d’interpeller le gouvernement.

Cette campagne s’inscrit dans la continuité des actions de l’ONG les Amis de la Terre.
L’association a en effet pris le parti d’alerter sur la problématique de l’huile de palme qui détruit la biodiversité et entraîne de graves problèmes de santé publique dans les pays producteurs.

 

Une pétition a été lancée par l’association les Amis de la Terre : www.fermonslesvannes.org

 

[1] Sur les 856 kt d’huile de palme consommés en France, 650 kt sont sous forme de carburant, soit 75,9% (source: http://agriculture.gouv.fr/durabilite-de-lhuile-de-palme-et-des-autres-huiles-vegetales).
60% de la consommation de carburants se fait par le réseau de stations-services des grandes et moyennes surfaces de distribution.