Les Actualités Léa Nature

Coup de projecteur

Cosmétique bio & Norme ISO 16128 : LÉA NATURE appelle à la vigilance : 12/10/2017

Sorry, this entry is only available in French. For the sake of viewer convenience, the content is shown below in the alternative language. You may click the link to switch the active language.

Cosmétiques bio et naturels : qu’est-ce que la norme ISO 16128 ?

 

Une norme initiée par les acteurs de la cosmétique conventionnelle

 

Les discussions autour d’une norme internationale ont débuté en 2010, à la demande des acteurs de la cosmétique conventionnelle.
L’objectif ? Établir une réglementation internationale pour les cosmétiques dans une volonté d’harmoniser les pratiques.

Cosmetics Europe, l’association européenne de la cosmétique conventionnelle, a alors été mandatée comme expert sur ce dossier.
Elle a ensuite suggéré la constitution d’un groupe de travail ISO.
Puis la norme a été votée parmi les 28 délégations représentatives de 28 pays.

Premier problème ?
La plupart des délégations, comme c’est le cas pour la France, étaient majoritairement composées de représentants de groupes industriels de la cosmétique conventionnelle.
« 
Il faut savoir que l’accès aux discussions est payant, ce qui limite la représentation des petits acteurs. » souligne Romain Ruth président de Cosmebio.

Les acteurs de la cosmétique chimique ont donc eu plus de poids dans les décisions et le vote de la norme.

 

Une norme trompeuse pour les consommateurs : risque de greenwashing

 

La norme ISO 16128 doit permettre de définir ce que sont les ingrédients naturels ou biologiques et de calculer la part biologique ou naturelle des ingrédients dans un produit fini.

Deuxième problème ?
La norme n’impose aucun pourcentage minimal de bio dans le produit fini et ne fixe aucune règle concernant l’étiquetage des produits.

 

Les acteurs du bio (dont Cosmebio) dénoncent une norme initiée par et au profit des industriels de la beauté, au détriment des consommateurs.

 

photo de Valérie Demars Marcadet, Directrice filière cosmétique de LÉA NATURE« Cette nouvelle norme va à l’encontre totale de l’intérêt des consommateurs, avec un risque de confusion important entre vrais et faux produits bio.
Les consommateurs vont devoir redoubler de vigilance. »

Valérie Demars Marcadet, Directrice filière cosmétique du Groupe LÉA NATURE

 

 

 

 

La norme ISO 16128 et le label Cosmebio : quelles différences ?

 

Phénoxyéthanol, parabens, silicones ou encore dérivés d’animaux morts sont des exemples d’ingrédients controversés tolérés par cette nouvelle norme, contrairement aux labels historiques de la cosmétique bio.

Des cosmétiques contenant des ingrédients chimiques et polluants pourront légalement se revendiquer bio en s’appuyant sur la norme ISO 16128.
La Charte Cosmébio, plus exigeante et responsable que la norme ISO 16128, garantit :

  • 20% minimum d’ingrédients bio au total
  • 5% d’ingrédients synthétiques dans une liste clairement définie
  • 95% minimum de bio sur la partie végétale de la composition
  • 95% minimum d’ingrédients d’origine naturelle

 

Garanties-label-cosmebio-ecocert

Crédit photo : Cosmebio

 

Les garanties des soins cosmétiques LÉA NATURE

 

Notre service R&D formule des soins certifiés biologiques ou naturels dont les qualités sensorielles et efficacité sont identiques aux produits conventionnels, ceci en toute sécurité et en parfaite symbiose avec la peau.

L’ensemble de nos marques cosmétiques exclut de toutes ses formules les composants soupçonnés nocifs pour la santé ou l’environnement, comme les paraben, éther de glycol, phénoxyéthanol, silicone et paraffine, garantissant leur innocuité.

À ce jour, 70 % de nos cosmétiques sont labellisés Cosmébio et certifiés selon le référentiel Ecocert.
D’une manière générale, tous nos cosmétiques contiennent au minimum 95% d’origine naturelle avec un pourcentage d’ingrédients biologiques dès que possible.

Nous avons mis en place une homologation matière première très stricte et procède à une double vérification avec des mesures physiques régulières.

 

Comment reconnaître un vrai produit bio ?

 

Nous estimons que le consommateur a le droit fondamental de prendre une décision d’achat consciente et éclairée, sur la base d’une information transparente, chère aux acteurs du bio.

 

Nous invitons donc les consommateurs à redoubler de vigilance sur les produits prétendument bio en vérifiant la présence de ces éléments :

  1. La présence d’un label (ex : Cosmebio), qui garantit la nature des ingrédients et la traçabilité du produit tout au long de la chaîne de fabrication.
  1. La liste des ingrédients qui détaille la composition du produit et précise les ingrédients issus de l’Agriculture Biologique.
  1. Les pourcentages d’ingrédients d’origine naturelle et d’ingrédients issus de l’Agriculture Biologique sur le total des ingrédients.
  1. La certification du produit par un organisme agréé (Ecocert, Bureau Veritas ou Cosmécert).
'+
1
'+
2 - 3
4 - 5
6 - 7
8 - 9
10 - 11
12 - 13
13 - 14
[x]