Les Actualités Léa Nature

Coup de projecteur

Perturbateurs endocriniens : Campagne protégeons nos enfants Léa Nature : 14/06/2017

 

La Fondation Léa Nature / Jardin BiO sensibilise à nouveau à la pollution invisible due aux perturbateurs endocriniens avec la campagne : « Moi si j’étais grande »

 

campagne-perturbateurs-endocriniens-fondation-leanature

Définition et liste des perturbateurs endocriniens

 

Il s’agit de substances chimiques (bisphénol A, phtalates, parabènes, pesticides, répulsifs, solvants, conservateurs de synthèse, additifs dans l’essence…) perturbant le bon fonctionnement de notre système hormonal et nerveux (source Anses).
Présents dans notre environnement et de nombreux produits de consommation courante, ils induisent, selon la Commission Européenne, des effets néfastes sur notre santé.

Exposés à notre insu à ces substances, l’augmentation des cancers et maladies dégénératives n’est pas sans lien.

 

Effets des perturbateurs endocriniens

 

En dépit des dénégations de l’industrie chimique, les données scientifiques s’accumulent sur les risques sanitaires qui pèsent sur nous et nos enfants.
La question des perturbateurs endocriniens demeure un sujet de santé publique majeur qui touche toutes les franges de la population.
Selon l’OMS et le Programme des Nations Unies pour l’environnement, il s’agit d’une « menace mondiale pour la santé humaine et l’environnement ».

Alors, que faire concrètement face à cette menace invisible ?

 

LÉA NATURE : nouvelle campagne d’alerte sur les perturbateurs endocriniens

 

La Fondation Léa Nature/Jardin BiO croit à une alimentation saine et un environnement pur pour préserver notre santé.

Dans la continuité de ses actions en faveur de l’intérêt général, la Fondation Léa Nature/Jardin BiO lance une nouvelle campagne « Moi si j’étais grande ».

Cette campagne engagée a pour but de sensibiliser l’opinion publique et nos décisionnaires sur la présence des perturbateurs endocriniens dans notre environnement et notre alimentation.

Le visuel présente une petite fille en robe d’avocate au regard malicieux, affirmant « Moi si j’étais grande ».
Elle nous enjoint au bon sens pour notre santé et celles des générations futures : supprimer les perturbateurs endocriniens du paysage.

La Fondation Léa Nature / Jardin BiO s’est appuyée sur la caution scientifique du CRIIGEN, qu’elle soutient ainsi que les associations de défense de la santé et de l’environnement Générations Futures, WECF et Générations Cobayes.
Elle a reçu le soutien des Fondations Nature & Découvertes et Ekibio.

La campagne a démarré le 16 juin, dans la presse quotidienne (13 titres grand public) et sur le web (13 habillages de sites), et se poursuit durant la semaine des résultats des législatives.

 

La Fondation Léa Nature/Jardin BiO, sous égide de la Fondation de France, a été créée en 2011 pour « favoriser la sauvegarde de la nature et prévenir des impacts de la dégradation de l’environnement sur la santé de l’Homme ».
bouton facebook fondation léa naturebouton twitter léa nature

 

 

 

Pour aller plus loin :

> En savoir plus sur les actions de la Fondation Léa Nature / Jardin BiO

> Découvrez la 1ère campagne engagée sur les perturbateurs endocriniens « Moi, Président » diffusée en novembre 2016

Enregistrer

Enregistrer

'+
1
'+
2 - 3
4 - 5
6 - 7
8 - 9
10 - 11
12 - 13
13 - 14
[x]